Quels sont les bénéfices du rugby à 5 pour ma santé

Plusieurs études scientifiques ont démontré l’intérêt de pratiquer une activité physique adaptée après un diagnostic de cancer. Cette pratique permettrait :

  • d’améliorer la tolérance aux traitements (chimiothérapie, radiothérapie, hormonothérapie et chirurgie).
  • d’améliorer la qualité de vie fonctionnelle et psychologique
  • d’améliorer le pronostic de la maladie en diminuant le risque de récidive et de mortalité.

Ces études ont été réalisées pour les cancers les plus fréquents à savoir le cancer du sein, de la prostate et les cancers colorectaux. D’autres études sur d’autres cancers sont en cours.

Par exemple, pour le cancer du sein, pour obtenir les bénéfices suscités, il faut dépenser 9 Met (unité de mesure de l’intensité physique) par semaine soit 3 heures de marche à un rythme soutenu ou 1 à 2 séances de rugby à 5 adapté.

QUEL EST MON NIVEAU D’ACTIVITE PHYSIQUE ACTUEL ?

Testez votre niveau d’activité physique

Pourquoi le rugby à 5 est-il une activité physique adaptée ?

Le Rugby à 5 est une activité de type « répétition courses d’intensité élevée et de sprints courts entrecoupés de brèves périodes de récupération » mais peut s’adapter à des personnes dans l’incapacité de courir. Grâce à la passe en arrière, les personnes dans l’incapacité de progresser rapidement sont toujours en position de jeu.

Le rugby à 5 est une activité physique plus qu’adaptable du fait de cette passe en arrière et du toucher à 2 mains. Elle permet une rééducation active des membres supérieurs et inférieurs et stimule la coordination tout en étant ludique.
L’aspect collectif favorise également l’assiduité.

Les séances :

Elles se présentent sous la forme de séances de rugby à 5 santé d’une durée de 1h15 à 1h30 à raison de 2 fois par semaine.
Les séances comprennent un temps d’échauffement/ateliers, un temps de jeu et un temps d’étirement/récupération.

Si vous êtes intéressé(e)s, quels que soient votre pathologie, votre âge ou votre condition physique, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant ou à votre oncologue référent.

Comment je finance cette pratique ?

Loi sport santé sur ordonnance (SSO) :

De nombreuses études scientifiques ayant démontré l’intérêt de l’activité physique adaptée après cancer sur la qualité de vie, la tolérance des traitements et le pronostic de la maladie, l’Assemblée Nationale a voté, le 30 décembre 2016, un décret précisant les conditions de dispensation d’une activité physique adaptée à certaines personnes malades.

Le décret précise qu’une activité physique, si elle est correctement dispensée par des professionnels, peut être prescrite par un médecin à des patients bien identifiés.

Le médecin traitant peut prescrire [au patient atteint d’une affection de longue durée] une activité physique dispensée par l’un des intervenants suivants :

1° Les professionnels de santé mentionnés aux articles L. 4321-1, L. 4331-1 et L. 4332-1 ;

2° Les professionnels titulaires d’un diplôme dans le domaine de l’activité physique adaptée délivré selon les règles fixées à l’article L. 613-1 du code de l’éducation ;

3° Les professionnels et personnes qualifiées suivants, disposant des prérogatives pour dispenser une activité physique aux patients atteints d’une affection de longue durée

Ce décret – rentré en application le 1er mars 2017- vient ainsi compléter l’article initial, en apportant des détails quant à l’identité des personnes habilitées à dispenser une activité physique aux personnes atteintes d’ALD.

Pour le remboursement :

La sécurité sociale :
À l’heure actuellement nous ne sommes qu’aux prémices du sport sur ordonnance et l’état ainsi que la sécurité sociale ne se sont pas prononcés sur un possible remboursement sport sur ordonnance. Cela ne signifie pas qu’à terme ces acteurs ne prennent pas part entièrement au décret afin de proposer des aides financières.

Les assurances et mutuelles :
Ce sont les assurances et les mutuelles qui vous permettront de percevoir dans un premier temps un remboursement partiel ou total de vos cours de sport. Précurseurs, de nombreux organismes y réfléchissent et certains même proposent d’ores et déjà des solutions. C’est le cas de la Maif ! Depuis 2015 les personnes atteintes d’une ALD et ayant souscrit à la Maif, peuvent se faire rembourser leurs cours de sport à hauteur de 500€ sur deux ans. Seule contrainte, être muni d’une ordonnance. 

Les collectivités territoriales :
Adeptes du sport sur ordonnance certaines collectivités territoriales proposent elles aussi des aides financières pour les séances de sport des personnes atteintes d’une affection longue durée. C’est le cas de Strasbourg, Paris, Biarritz ou encore Blagnac qui ont franchi le pas avant le décret du 1er mars en proposant des dispositifs similaires au sport sur ordonnance. 

À Strasbourg « Les personnes entrant dans le dispositif sport-santé sur ordonnance peuvent en bénéficier 3 ans. Aucune participation financière n’est demandée la 1° année au bénéficiaire. Pour les 2 années suivantes, la ville de Strasbourg a mis en œuvre le principe de la tarification solidaire, c’est-à-dire qu’il est demandé une participation financière annuelle (20 €, 50 € ou 100 €) en fonction du coefficient familial. » (Source : strasbourg.eu)

En Bref, comment se faire rembourser ses séances de sport sur ordonnance ? 

Rapprochez-vous de votre ville et consultez votre mutuelle ou assurance afin de connaitre vos droits en termes de remboursement de séances de sport sur ordonnance.

JE SUIS CANDIDATE ?

Je souhaite rejoindre les RUBieS

Carte des clubs RUBieS en France

Découvrez les clubs affiliés RUBieS.
Ne manquez aucun de leurs événements et abonnez-vous à leurs actualités sur les réseaux sociaux !